Comment être parfaitement imparfait ?

Etes-vous comme moi ou suis-je la seule à m'interroger sur tous les diktats qu'on nous impose de manière plus ou moins flagrante, insidieuse, subtile ?

0
1008
Fille avec couettes

Comment être parfaitement imparfait(e) ?

Etes-vous comme moi ou suis-je la seule à m’interroger sur tous les diktats qu’on nous impose de manière plus ou moins flagrante, insidieuse, subtile ?

De plus en plus, j’ai l’impression qu’on me dicte ce que je dois être, ce que je dois faire, ce que je dois penser, etc … pour être « politiquement correcte »,  pour répondre aux critères d’une mode, d’une époque, d’une culture, pour être reconnue, pour être parfait(e) !

C’est une apparence jeune, une certaine silhouette pour les femmes, une chevelure fournie pour les hommes, une taille exacte et un poids défini pour les 2, une manière de parler, de se présenter, de s’habiller. C’est une attitude à adopter, un comportement à rectifier.

Cela se retrouve dans de nombreux domaines et plusieurs milieux.
Entreprises, écoles, familles, etc… où souvent, il est imposé une manière de faire.
Et tout manquement à ce modèle est sanctionné.

Quant aux parents, n’en parlons pas ! C’est catastrophique !

Les mères qui veulent être parfaite (et j’en ai fait partie, je l’avoue).
Les pères qui désirent que leur enfant soit parfait !Et la cerise sur le gâteau…c’est NOUS-MÊME !
Nous nous imposons quantité de règles internes pour coller à l’image à laquelle nous pensons devoir correspondre !

Mais c’est complètement utopique.
C’est mission impossible !

Même

  • le plus grand musicien au monde qui joue à la perfection de son instrument
  • le plus grand acteur au monde reconnu pour son jeu unique
  • le plus grand sportif au monde pour sa performance à vous couper le souffle
  • etc…
    auront des pans de leur vie, des aspects de leur personnalité,
    des comportements que eux (et aussi trop souvent les autres)
    jugeront inadéquats, faibles, inadaptés, ne les satisfaisant pas.

Cela fait partie de notre condition d’être humain.
Nous ne serons jamais parfait et c’est tant mieux.
Et les autres non plus!

Et il y a une raison à cela.

Imaginez un instant que nous soyons parfaits (on peut toujours rêver …) 😉

Nous serions des sortes de dieux vivants.
Donc, cela impliquerait que nous saurions tout faire, vivre, comprendre, de manière parfaite.
Par exemple, nous aurions des ententes parfaites, donc aucun conflit.
Ex: les couleurs pour la maison, la manière d’élever les enfants, les relations avec les collègues, pour ne parler que des petites choses du quotidien. Imaginez si cela se passait au niveau mondial. Ça serait le paradis sur terre…

A ceci près, que cela impliquerait :

  • une sorte de pensée unique, pour qu’il n’y ait pas de divergence.
  • un comportement identique pour qu’il n’y ait pas de frustration, de mal-être
  • une attitude émotionnelle modérée, stable pour rester contrôlée

Nous ne serions plus obligés de nous battre pour obtenir quelque chose.
Nous saurions exactement quoi faire à quel moment de quelle manière.
Nous n’aurions plus besoin des autres.

Ça serait d’un ennui mortel, d’une platitude ennuyeuse à mourir, d’une monotonie sans fond donnant juste l’envie d’y mettre fin.

Nous serions comme des clones les uns des autres.

Il n’y aurait plus de spontanéité, de créativité.

Il y aurait encore plus de critères pour définir, par exemple, ce qui serait parfait dans toutes les formes d’art. Ce qui veut dire que certaines :

  • musiques
  • peintures
  • inventions
  • langues

pour ne citer que quelques exemples, n’existeraient plus !

Il n’y aurait plus de défis, plus de challenges, plus d’essais-erreurs
avec toutes les découvertes que cela pourrait apporter…Pensez à :

  • la délicieuse tarte Tatin
  • la découverte de l’Amérique
  • la vulcanisation du caoutchouc à l’origine des pneus de voiture

Trois exemples parmi des milliers d’autres dans tous les domaines de la vie : géographie, physique, chimie, paléontologie, cuisine,  médecine, archéologie, etc…

Quel appauvrissement intellectuel, comportemental, psychique cela apporterait.
J’en ai froid dans le dos.

Et que dire de nos enfants, ces êtres imparfaits par excellence ?
Face à ces dieux que seraient leurs parents, ils se sentiraient obligés d’être parfaits eux aussi, pour ressembler à leurs géniteurs et atteindre leur niveau.

Du coup, ils tomberaient :

  • soit dans le perfectionnisme
    Et vous savez les dégâts que cela peut faire : comportement obsessionnels, compulsif, anxiété, manque d’estime et de confiance en soi… pour n’en citer que quelques uns
  • Soit dans la procrastination
    Car convaincus qu’il n’atteindront jamais le niveau de leurs parents,(ce en quoi ils auraient raison), il n’essaieraient même pas. Pour eux, ça n’en vaudrait pas la peine.

Par contre, lorsqu’au moment de l’adolescence, ils se rendent compte que nous sommes imparfaits, cela leur permet de l’être eux aussi et d’Etre ! de se construire leur identité avec leur personnalité qui sera différente de celle de leurs parents.
Bref, la vie est bien faite!

Nous sommes des êtres parfaitement imparfaits.
Nous n’y pouvons rien.
C’est ce qui nous définit et nous rend unique.
Ce qui fait notre richesse.
C’est ce qui nous amène à nous dépasser, à aller plus loin, à nous enrichir, à apprendre, à évoluer, …

Et ça ne peut absolument pas être une excuse pour :

  • stagner, ne rien faire, se laisser-aller
  • ou au contraire faire n’importe quoi
  • ou justifier tous nos comportements, actions, gestes, inadéquats.

Nous avons toujours la règle de base à observer pour vivre
en bonne intelligence avec nos semblables : la règle des 3 R

Nous serons toujours responsables de nos actes.

Mais nous avons une liberté d’Être unique au monde !
C’est merveilleux.
Je nous trouve chanceux en tant qu’être humain parfaitement imparfait…
pour tout ce que ça nous apporte.
C’est une richesse.
Sachons en profiter pleinement.

Sur ce, je vous souhaite une belle « imperfection » !

J. Arbogast
contact@jarbogast.com
Auteure, coach, conférencière, formatrice, infopreneure,
ma mission est d’inspirer le plus de personnes à rebondir et bien vivre leur vie!

Visitez mes blogs :

Auteure de :
« Le dico pour des relations saines »
Béliveau éditeur 2014
« Les saboteurs sont parmi nous »
Édition LER 2009

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here