Le Dico pour des Relations Saines

Voici 2 présentations vidéos du livre « Le Dico pour des Relations Saines »
Un livre très accessible, facile à lire et rempli d’outils pour améliorer vos relations.

Le dico pour des relations saines

Coach, psychothérapeute et thérapeute conjugale et familiale, Jacqueline Arbogast s’est rendue compte, lors de ses suivis, que beaucoup de personnes souffraient de lacunes relationnelles. Démunies au niveau de leur communication, elles ne possédaient pas les connaissances nécessaires et suffisantes pour avoir de bonnes relations…et ce, dans tous les milieux.

Il faut se rendre à l’évidence : nous sommes des êtres sociables qui passons la majorité de notre temps en relation. Nulle part, on ne nous apprend l’art des relations! Il est donc vital d’avoir de bons outils, des notions fondamentales pertinentes pour développer des relations saines.

C’est ce qu’ offre son livre.
Il s’intitule : « Dico des relations saines : outils pour développer votre intelligence relationnelle. »

Ce livre est un dictionnaire destiné à donner des éléments d’information sur la communication interpersonnelle et les relations humaines. Il veut contribuer à améliorer l’intelligence relationnelle.
Il propose des concepts que le lecteur pourra rechercher facilement par ordre alphabétique, suivant son inspiration et/ou son besoin.

Le lecteur pourra aussi choisir des chapitres au hasard, où il pourra accéder à des indications et des éclaircissements.

Chaque chapitre comporte un ou plusieurs mots (comme dans un vrai dictionnaire, il y a des chapitres plus ou moins longs.)

Il y a de nombreux exemples concrets de situations vécues ainsi que des informations et/ou des outils en lien avec le ou les mots définis.
C’est un ouvrage « constructif » destiné à apporter des solutions et non pas à raviver des plaies.

Ses objectifs sont de transmettre des notions essentielles de la communication et ainsi de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie de la collectivité. Il permet une sensibilisation à l’importance d’une communication saine fondée sur le respect et la responsabilité.
L’appropriation de ces enseignements relationnels indispensables dans tous les contextes de vie : travail, famille, amis, équipe, etc…vous procurera des atouts spécifiques et durables. Ce livre est une réponse innovante à un besoin quotidien, récurrent, essentiel.

19.95$    (plus frais de port de 7$)

Lorsque j’étais enfant, et qu’un de mes parents émettait un : « Tu peux m’aider ? Tu peux desservir la table ? Tu peux ranger tes jouets ? Tu peux t’occuper de ta sœur, ton frère, le chien, le canari… ? Il s’agissait non pas d’une demande mais bien d’un ordre ! et ce, quelque soit le ton employé !
Il n’était pas question de dire non, de tarder à le faire, encore moins de refuser.
Voua aviez alors désobéi et gare aux conséquences !!!

Et je me souviens de m’être souvent révoltée, intérieurement bien sur !, d’avoir à dire oui, alors que j’avais envie de dire non.

Et quand un patron, un collègue, un supérieur me disait : « Tu peux faire ce rapport ? Peux-tu envoyer cette commande à … ? Peux-tu vérifier les données de … ? Peux-tu voir cette personne à ma place ? là encore, je recevais un ordre. Il n’était pas question de discuter, négocier, proposer une autre manière de faire.

Bien sur, je pouvais exécuter ce qui m’était demandé car j’avais toutes les capacités mentales, physiques, psychomotrices, intellectuelles pour le faire.
Mais est-ce que je le voulais ? Est-ce que ça me laissait la capacité de me positionner, de refuser ? Pas vraiment !
Cependant, si je disais : « Non », c’est comme si je n’étais pas capable. Et ce n’est pas l’impression que j’ai envie de donner à mes supérieurs.

De la même manière, avez-vous déjà entendu cette phrase :
« Chéri, (car c’est souvent aux hommes que ça s’adresse) tu peux descendre la poubelle ? » ou bien :
« Peux-tu passer chez le dépanneur (garagiste, garderie, nettoyeur, école, club sportif, ou autre) en rentrant pour acheter …, récupérer…, déposer… ou encore :
« Peux-tu remplacer l’ampoule ? Réparer la prise ? Vérifier le poêle ? »

Combien de personnes, sollicitées de la sorte, vont répondre : « Oui » pour
•    acheter la paix
•    éviter une discussion à rallonge
•    gagner quelques instants de repos
•    faire plaisir même si elles n’en n’ont pas envie
•    par habitude
•    etc…

Depuis quelques années, nous entendons parler d’intelligence relationnelle, d’intelligence émotionnelle, d’intelligence de cœur.  Trois formules pour désigner la même chose… finalement. Pourquoi ce concept est-il de plus en plus présent ? Qu’est-ce qui le caractérise? Pourquoi est-ce si important dans nos relations d’avoir cette intelligence de cœur…

…. Qu’est-ce que cette intelligence de cœur ?
C’est une aptitude globale faite de générosité, d’ouverture d’esprit et de tolérance. C’est la capacité de gérer ses émotions et de les utiliser de manière adaptée, adéquate. C’est aussi se montrer emphatique, savoir entretenir des relations harmonieuses avec les autres, faire preuve de persévérance face aux difficultés que l’on rencontre.

Ce concept  a été popularisé par un écrivain et psychologue américain : Daniel Goleman, qui a écrit un livre intitulé : «l’intelligence émotionnelle»  en 1995.

En fait, l’intelligence émotionnelle consiste à percevoir ses émotions, les comprendre, les gérer et les utiliser de manière adéquate.

Cela vous donnera un atout,  qui vous servira dans vos relations humaines vous permettant de mieux vous adapter, de mieux réagir, de mieux comprendre les réactions chez vous et chez l’autre.

Si vous développez votre intelligence de coeur, vous entendrez au-delà des mots, vous comprendrez au-delà des situations et vous éviterez de tomber dans des jugements hâtifs, d’avoir des réactions impulsives, inappropriées, dangereuses.

L’intelligence de coeur s’apprend, elle peut se développer. On peut s’entraîner à la développer comme on développe un muscle.  Elle permet ainsi d’être plus conscient de soi, de mieux se comprendre et s’exprimer, d’être conscient des autres, les comprendre et entretenir de meilleurs rapports avec eux, de face à des émotions fortes et de s’adapter aux changements.