Comment surmonter ses peurs ?

Ou comment en tirer partie

Personne n’est à l’abri de la peur. Ça fait partie de nos vies. Certaines personnes vivent même constamment dans la peur de tout et tout le temps ! C’est usant.
La peur touche tous les domaines, les événements, les circonstances :
la peur du temps qu’il va faire, du rapport à rédiger, de l’oral qui s’en vient, de se rendre ridicule aux yeux des autres, des maladies que la personne concernée ou ses proches pourraient contracter, de l’avion, des araignées, des chiens, des guêpes, de la mort, de perdre son emploi, de commencer un nouveau travail, de se retrouver seul, de déplaire, de ne pas être à la hauteur des attentes que l’on imagine chez l’autre, etc..
La liste est infinie !
Elle est aussi longue que la créativité humaine est capable d’être.
Elle peut être handicapante, paralysante, nocive.
Elle prend de l’énergie et nous laisse sur le qui-vive, nous faisant vivre du stress (pour ne pas dire du sur-stress!) et par contre coup, nous enlève une part importante de nos moyens, de nos capacités.
Qui n’a jamais connu le « trou blanc » face à un examinateur, un patron, un auditoire.
Vous connaissiez votre sujet par cœur et vous vous sentez incapable de dire un mot !
Qui n’a pas oser aller à une fête de peur de ne pas savoir quoi dire, quoi faire, d’être mal à l’aise face à des personnes connues ou pas ?
La peur, cette mal aimée, a pourtant un rôle important à jouer.
C’est notre protection, notre survie.
Elle nous met en garde face au danger.
Mais trop de peur est aussi inadéquat que pas assez.
C’est à la fois l’intensité de la peur face à ce que nous redoutons ainsi que la cause de la peur qui vont être déterminants.
Si j’ai peur de tomber, je vais faire attention en descendant les escaliers.
Si je crains de déraper sur le verglas, je vais conduire plus prudemment encore.
C’est pertinent et recommandé.
Par contre, si j’ai peur de « louper  » un examen – alors que je me suis bien préparé –  va être contreproductif et me faire perdre 80% de mes moyens.
Il est donc important de faire la part des choses.
Afin de mieux maîtriser voire supprimer les peurs inadéquates, voici 4 outils très efficaces.
Selon Jacques Salomé :
« Derrière toute peur se cache un désir ».
1 – Aussi, dès qu’une peur surgit, l’accueillir et se demander ce qui la motive.
La combattre, vouloir l’effacer vous demandera beaucoup plus d’énergie qu’en prendre conscience et voir à quoi elle sert. Écrivez-là puis interrogez vous sur le désir caché derrière et focalisez dessus.
 
2 – Puis demandez vous : Qu’est-ce que vous êtes capable de faire pour ce désir ?
Par exemple :
  • Vous avez peur de rater un examen ?  Le désir caché est certainement de réussir cet examen. Qu’êtes-vous capable de mettre en place pour vous donner le maximum de chances pour réussir ?
  • Vous avez peur de parler en public ? Vous désirez certainement faire une belle prestation, réussir votre présentation, votre conférence, votre scène. Qu’êtes-vous capable d’aller chercher comme aide, outils, conseils pour vous permettre de vous rassurer, être plus à l’aise, connaître les techniques pour parler devant un public?

3 – Agissez !
Il est prouvé qu’être dans l’action nous empêche de nous laisser envahir par la peur. Cela occupe notre esprit et cela permet de baisser la tension.

4 – Respirez de façon profonde et lente
de manière ventrale, en vous concentrant sur vos inspirs et vos expirs. Cela envoie un message à votre inconscient de se détendre, ça ouvre l’esprit, ça oxygène nos cellules et nos neurones – qui en ont bien besoin ! Car souvent dans ces circonstances, nous bloquons notre respiration.
5 – Élargissez votre vision.
Souvent la peur nous fait nous concentrer sur un point (visuel, mental, ressenti). Agrandissez votre champ de vision, soyez attentif à ce qui se passe tout autour de vous, enregistrer le maximum d’informations internes et externes…bref, vivez le moment présent.
 
Dernièrement j’ai lu une phrase – que je vous redonne de mémoire – mais dont l’essentiel était :
« Se tourner vers le passé créé la dépression, se tourner vers le futur engendre la peur, vivre le présent amène la Paix. « 
Sur ce, je vous laisse sur ces belles paroles pleines  de bon sens!

Cet article a été rédigé par Jacqueline Arbogast qui tient :
un blog  de développement personnel
http://jacquelinearbogast.com/relations-saines/
un blog sur la vie au travail
 http://jacquelinearbogast.com/vie-au-travail-2/
un blog sur la retraite, ce métier à venir
http://jacquelinearbogast.com/retraite-avenir-2/
Auteure, coach, conférencière, formatrice, infopreneure, sa mission est d’inspirer le plus de personnes à rebondir et bien vivre leur vie!

Pensez de partager cet article ! Il peut être utile à d’autres! Merci pour eux.
Jacqueline Arbogast
J. Arbogast
pbagnpg@wneobtnfg.pbz
Auteure de :
« Le dico pour des relations saines »
Béliveau éditeur 2014
« Les saboteurs sont parmi nous »
Édition LER 2009

 

 

 

 

Jacqueline ARBOGAST

pbagnpg@wneobtnfg.pbz
Auteure, coach, conférencière, formatrice, thérapeute

Ma mission est d’inspirer le plus de personnes à rebondir et bien vivre leur vie !

Pensez de partager cet article ! Il peut être utile à d’autres.
Merci d'avance pour eux.

Bénéficiez en tout temps de mes conseils
En suivant mes blogues
  • Le développement personnel

  • Les relations de couple

  • Le bien-être au travail

  • La "retraite-avenir"

À travers mes livres et e-books
  • Le dico pour des relations saines

  • Les saboteurs sont parmi nous

  • Comment combattre la procrastination

  • Pour des relations saines au travail

error: Ce contenu est protégé!

E-book gratuit

 Des techniques concrètes et soutenues par 20 ans d'expériences sur le terrain en tant que coach, conférencière, formatrice agréée et psychothérapeute

Retour haut de page
X