Des relations saines, c’est possible

Le dico pour des relations saines, par JacquelineARBOGAST

0
321

Article de La Presse par Marie-France Léger
Publié le 04 mars 2014 à 08h23

La thérapeute conjugale et familiale Jacqueline Arbogast nous invite, dans son nouveau livre Le dico pour des relations saines, à assainir les relations avec notre entourage, familial, amical ou professionnel.
Le dico pour des relations saines, par JacquelineARBOGAST

Q : Les relations humaines, ça s’apprend vraiment?

R: Oui, ça s’apprend. Les enfants apprennent par mimétisme. Ils voient d’abord leurs parents, la façon dont ils agissent entre eux et avec les autres. Plus tard, les enfants vont modifier cette transmission, ou l’améliorer, selon les choix qu’ils auront à faire.

Q: Quel est l’outil indispensable à utiliser pour construire des relations saines avec notre entourage?

R: Le premier outil, c’est l’écoute. Il faut écouter véritablement la personne qu’on a devant nous: la manière dont elle s’exprime avec ses mots, son vocabulaire. De cette manière, elle va aussi traduire ses valeurs, son rythme de vie… Par exemple, si votre interlocuteur vous parle et que vous avez déjà la réponse en tête, toute prête, c’est que vous ne l’écoutez pas! Et si vous ne comprenez pas, demandez-lui de reformuler.

Q: Vous écrivez que le langage non verbal représente 93 % de la communication. Comment doit-on l’utiliser?

R: Quand les personnes disent une chose et que leur corps dit autre chose, c’est ça, la communication non verbale. Si une mère répond, par exemple, à son enfant qu’elle n’est pas triste alors que son visage dit le contraire, elle n’envoie pas un message cohérent. L’enfant ne sait plus ce qu’il doit comprendre. Si votre patron vous dit qu’il est désolé, mais que son regard est fuyant et sa main molle, vous savez qu’il n’est pas sincère. Donc, soyez cohérent!

Q: La règle de communication que vous privilégiez pour vivre ses relations en harmonie se résume ainsi : les 3R. On y parle de respect et de responsabilité. En quoi ces notions sont-elles primordiales?

R: Les 3R, c’est le respect de soi-même, le respect de l’autre et la responsabilité. Si vous vous respectez, vous allez nommer les choses, qu’elles soient agréables ou non, mais de manière respectueuse. L’autre, règle générale, va les entendre. Et vous prenez la responsabilité que ça se dénoue.

Q: Vous estimez aussi beaucoup une autre méthode, qui vise directement à désamorcer une relation tendue ou un conflit. Parlez-nous du SPMACEE, ce processus détaillé d’explication saine entre deux personnes.

R: Le SPMACEE veut dire Source, Place privée, Moment propice, Approche amicale, Comportement objectif, Émotion ressentie et Espoir attendu. Cette méthode de communication a été mise de l’avant par David Servan-Schreiber. C’est une technique constructive de part et d’autre, visant à trouver une solution rapide et efficace à un conflit. Je l’ai moi-même légèrement modifiée. J’utilise cette grammaire émotionnelle en thérapie de couple ou en cas de problèmes relationnels avec l’entourage. L’énergie est employée pour que le problème se règle.

En chiffres
7 % Proportion du langage verbal dans la communication interpersonnelle
38 % Proportion du langage non verbal se rapportant aux sons : ton, intonation, intensité, rythme…
55 % Proportion du langage non verbal se rapportant à la physionomie, aux gestes, aux attitudes, aux postures…

Source : http://www.lapresse.ca/vivre/sante/201403/03/01-4744219-des-relations-saines-cest-possible.php

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here