La rentrée et l’impossible conciliation travail-famille

Depuis plusieurs mois, la plupart des familles jonglent entre :

  • Les enfants à la maison au lieu d’être en garderie, à l’école ou l’université, …
  • Le travail absent (et tout ce que cela entraine d’angoisses budgétaires, de carrière, de poursuite ou non de son entreprise…)
  • Travailler à la maison et exercer un job en télétravail

Alors quand, en plus, vous êtes monoparental ou encore parent de plusieurs enfants et que les 2 conjoints doivent continuer d’exercer leur métier par télétravail, ça devient une source de stress et d’anxiété journalière.

Donc, nombreux sont ceux qui attendent la rentrée avec impatience pour retrouver un équilibre, des horaires réguliers, avoir le temps de souffler, pouvoir s’accorder un peu de temps en couple…

Mais ce n’est pas si rose … loin de là …

Car être de nouveau plongé dans le trafic, connaître à nouveau les bouchons, (congestions au Québec), les heures perdues au volant de sa voiture ou dans les transports en commun (avec le masque) … ça n’est pas particulièrement motivant et réjouissant.

Se retrouver confronté aux problématiques comme : clients insatisfaits, commandes en retard, conflits au travail, surcharge de dossiers, monotonie des tâches, isolement du travail à la maison (car le télétravail va continuer pour beaucoup de personnes) n’a rien d’emballant.

Sans oublier au niveau personnel, les activités parascolaires, les journées pédagogiques, les enfants malades, les réunions de travail qui se prolongent, les problèmes de garde, la machine à laver ou la voiture qui tombent en panne … j’en oublie …

Alors arriver à une conciliation travail-famille sur une base régulière (Certains l’appellent : CTF) me parait, personnellement, tout à fait utopique.

Réussir à l’atteindre de manière continue, bien huilée, confortable … C’est un bel objectif … assez irréaliste à mes yeux.

Car c’est un idéal et je ne connais personne qui le vive et réussit à le maintenir journellement.

Par contre, désirer la CTF, la rechercher, la développer… Oui, tout à fait ! Je vous y encourage.

Car ce but a des avantages indéniables !

Il permet, entre autres, de : (dans le désordre)

  • Diminuer son stress quotidien (génial !) et réussir à y faire face plus facilement
  • Rendre l’écoulement des journées, voire des semaines, plus fluide
  • Gagner du temps
  • Prendre plus de temps de qualité dans ses activités, qu’elles soient personnelles ou professionnelles
  • Alléger sa charge mentale
  • Avoir une meilleure qualité de vie et mieux en profiter (C’est quand même intéressant, ne croyez-vous pas ?)
  • Gagner en énergie et être en meilleure santé
  • Préserver sa relation de couple
  • Etc

Bon, il y a certainement d’autres gains que ceux que j’ai nommés ici, mais ceux-ci peuvent déjà donner envie d’atteindre cette fameuse CTF.

Alors, bien sûr, vous allez devoir y travailler !

Comme tout objectif qui se respecte, vous allez avoir besoin de retrousser vos manches.

Mais ça en vaut la peine.

Dans tous les cas, cela va nécessiter une adaptation :

  • Retrouver ses anciens réflexes d’organisation

Comme :

Sur le plan personnel, préparer les habits, le cartable, le petit-déjeuner, etc… la veille.

Au travail, exécuter certaines tâches avant d’autres, prévoir des plages horaires spécifiques, anticiper des RDV, etc…

  • Anticiper les actions à poser

Comme

Perso : il ne reste presque plus de lait ou de céréales … l’inscrire sur la liste et mettre « Épicerie » dans son planning.

Travail : la fin de mois ou de trimestre arrive avec son lot de rapports à remettre, d’état de comptabilité, de déclaration à faire, d’objectifs à atteindre …prévoir le temps nécessaire.

  • Se donner un planning

Comme

Perso : programmer les courses le jeudi ou le vendredi afin de cuisiner le week-end pour la semaine à venir, la lessive le week-end pour avoir les tenues d’école, de sport, de travail prêtes.

Travail : réserver des temps spécifiques pour accomplir certains travaux, anticiper des actions redondantes, des dates « anniversaires » de certains évènements, des RDV réguliers …

  • Aller chercher de l’aide extérieure

Comme

Perso : découvrir les repas préparés et cuisinés que l’on se fait livrer et que l’on n’a plus qu’à réchauffer

Travail : déléguer, se faire assister, avoir un coach ou un mentor

  • S’organiser avec les voisins, les amis, les collègues, la famille…

Comme

Perso : organise un tour de rôle pour les conduites à l’école, au sport, …

Travail : venir à plusieurs, alterner les jours de co-voiturage, …

  • Développer son humour

Quand tout va aller mal ou de travers ou qu’il y en aura trop dans votre assiette, n’oubliez pas de prendre du recul et de voir le comique de la situation.

Et pour vous aider, pensez à …

  • Lâcher-prise !

Eh oui, nous le retrouvons ce fameux lâcher-prise … C’est un atout majeur pour l’équilibre CTF.

Alors, mettez-le à votre programme.

Et si vous vous demandez comment faire, j’en parle dans un vidéo :
https://jacquelinearbogast.com/12-strategies-pour-apprivoiser-le-lacher-prise/

  • Mettre les enfants (en plus du/de la conjoint(e)) à contribution (Oui ! Oui ! J’insiste)

Demander à ses enfants de participer aux tâches ménagères est important et nécessaire si vous voulez avoir du temps de qualité avec eux. Ils mangent, salissent, utilisent des affaires, des matériels, tout comme vous. Ils sont parties prenantes dans ce même groupe famille que vous.

  • Se donner des plages horaires de secours ainsi que des plans B et C

Faire face aux imprévus ou avoir besoin de plus de temps que prévus, ne pas aimer être en retard, nécessite de penser « marge de sécurité ».

Un menuisier que je connaissais me disait qu’il prévoyait toujours 30 % de plus de temps dans son travail lorsqu’il faisait un devis. Car, par expérience, neuf fois sur dix, il rencontrait des problèmes sur les chantiers : personnel absent, livraison de matériel en retard, difficultés dans l’exécution de la commande …

Cela lui permettait de terminer en temps et en heure sans être stressé tout en respectant le contrat avec ses clients qui étaient contents.

Et LA fois où tout se passait bien et qu’il terminait plus tôt qu’annoncé, ses clients étaient très satisfaits et le recommandaient.

Il était gagnant à tout coup.

Conclusion

Prétendre que l’on réussit systématiquement la CTF n’est pas la réalité.

Alors, ne culpabilisez pas.

Par contre, la développer et apprécier ses avantages, je vous encourage !

Vous avez la des pistes de solution, testez-les, utilisez-les le plus possible.

Il n’y a pas de danger d’accoutumance ou de dépendance !

Sur ce, je vous souhaite une belle rentrée et une CTF la plus présente possible.

Jacqueline ARBOGAST

pbagnpg@wneobtnfg.pbz
Auteure, coach, conférencière, formatrice, thérapeute

Ma mission est d’inspirer le plus de personnes à rebondir et bien vivre leur vie !

Pensez de partager cet article ! Il peut être utile à d’autres.
Merci d'avance pour eux.

Bénéficiez en tout temps de mes conseils
En suivant mes blogues
  • Le développement personnel

  • Les relations de couple

  • Le bien-être au travail

  • La "retraite-avenir"

À travers mes livres et e-books
  • Le dico pour des relations saines

  • Les saboteurs sont parmi nous

  • Comment combattre la procrastination

  • Pour des relations saines au travail

error: Ce contenu est protégé!

E-book gratuit

 Des techniques concrètes et soutenues par 20 ans d'expériences sur le terrain en tant que coach, conférencière, formatrice agréée et psychothérapeute

Retour haut de page