La motivation : comment la conserver ?

4 pistes pour conserver sa motivation

La motivation, c’est la base de nos changements, nos réussites, nos objectifs. Mais comment y accéder, la développer et surtout la maintenir ?
Le mois dernier, je vous ai parlé de la procrastination, de ses causes, de ces différents modes d’apparition et de manifestation.

Et je vous ai donné quelques conseils pour contrer ce « fléau ».

Pour mémoire, je vous les résume ici sous forme de « mots clefs » :
–       transformer l’activité en défi
–       « carotte » au bout
–       récompense à chaque étape
–       déclencheurs d’activité
–       liste intelligente
–       découpage en séquences
–       récapitulatif des étapes
Juste par curiosité, avez–vous testé certains de ces outils ?
Les avez-vous utilisés ?
Y en a t’il qui fonctionnent mieux que d’autres pour vous ?

Vous désirez avoir accès à plus de contenu, plus de solutions ?
Lisez mon e-book GRATUIT sur :
« Les 17 outils pour vaincre la procrastination. » 

Aujourd’hui, je veux vous donner des éléments pour conserver votre motivation.
C’est un complément à mon livre sur la procrastination. Vous pourrez les utiliser après et/ou en parallèle. Car il y en a qui se recoupent… ce qui est logique !
Mais soyons réalistes !
Le meilleur outil au monde, si nous ne l’utilisons pas ou si nous n’apprenons pas à nous en servir suffisamment pour ne plus faire des erreurs, ressentir de la maladresse, du manque d’aisance, etc …, ne vaut rien même s’il est en or massif !
Nous avons besoin de pra-ti-quer !!!
Selon certaines études, pour devenir excellent dans un domaine, nous avons besoin de pratiquer 10 000 heures !
Oui, vous avez bien lu !
Bien sur, vous n’avez pas l’obligation de devenir excellent.
Être bon peut suffire !
Mais tout ce que vous avez appris jusqu’à ce jour a nécessité du temps.
Par exemple : apprendre à marcher, à lire, à écrire.
Et si pour une raison X, vous n’aviez pas pu entretenir votre lecture après votre apprentissage de base, au bout de quelques années, vous auriez perdu ce savoir.

Donc, les outils que je vous ai transmis dans mon infolettre précédente ne valent rien sans pratique.

Eh oui, c’est ça être humain !
Nous sommes des êtres d’apprentissage et nous le serons tout au long de notre vie.
Autant vous faire une raison tout de suite !
Nous sommes à la Veille de la Saint-Valentin. Peut-être avez-vous décidé de changer de comportement pour « Amour » afin de lui plaire encore plus, de vous préparer avec vos beaux atours pour sortir cette soirée là, d’aller vers l’Autre et de tenter votre chance ?
Vous aurez raison !
Par contre, ensuite, il y a la durée.
Comment maintenir un intérêt, une passion, de l’enthousiasme sur le long terme ?
Dans un de mes derniers « posts », j’ai cité la phrase de Zig Ziglar :
« Les gens disent souvent que la motivation ne dure pas. Mais le fait de se laver non plus. C’est pourquoi il est recommandé de se laver régulièrement. »
Aviez-vous conscience de cela, lorsque vous avez pris vos résolutions de début d’année ? de Saint-Valentin ?
Vous allez devoir entretenir votre motivation !!! Et ce, tous les jours ! De façon régulière.
Afin de la mettre en place de façon plus sûre, voici 4 pistes que je vous invite, là encore, à tester, pour trouver celles qui vous conviennent le mieux.
Vous aurez peut-être besoin d’un seul ou de plusieurs de ces moyens pour vous aider. Peu importe ! Le tout est de les utiliser.

1 – Avoir un objectif:

pour être vraiment fonctionnel, donnez-vous un objectif « PAVCER » c’est à dire qui soit personnel, affirmatif, vérifiable, contextualisé, écologique, réaliste et réalisable.
Par exemple, vous avez des rapports à rédiger. Si vous vous dites :
« il faut que je les rédige »…
Dur ! Dur!  Vous n’aurez aucune motivation.
Par contre, si vous vous donnez le défi personnel de :
« je vais rédiger 4 rapports aujourd’hui », il va répondre à toutes les conditions du PAVCER.
Ça vous sera plus facile à exécuter.

2 – En parler :

 autour de vous, à quelqu’un de confiance, à votre « gang » d’amis, votre famille, vos collègues…
En le disant, vous vous engagez et si vous ne voulez pas perdre la face, ressentir de la honte vis-à-vis de vous même, le fait d’en parler va vous aider à maintenir la motivation.
Et pas seulement le jour du 1er de l’An… non bien sûr !
Il est nécessaire de tenir son auditoire au courant de nos progrès/ nos étapes/ nos difficultés/nos creux…
Vous désirez avoir accès à plus de contenu ?
Lisez mon e-book gratuit :
« Les 17 outils pour vaincre la procrastination. »

3 – Anticiper :

il se peut qu’à certaines périodes de l’année ou dans certaines circonstances, votre résolution vous demande plus de courage.
Où que vous soyez plus fragiles.
Par exemple, vous désirez arrêter de boire et Noël arrive avec tous ces partys et ces fêtes…
Pas évident.
Alors prévoyez des plans B et C. Voyez quelle boisson vous pourriez avoir avec vous, à quelles fêtes vous participerez et aussi celles que vous déclinerez, demandez de l’aide à un ami.


4 – Visualiser et ressentir :

 On ne le dira jamais assez, la visualisation est un excellent moyen de motivation.
Voyez-vous ayant accompli votre but (l’objectif PAVCER du 1er point !) et repérez les différentes étapes que vous allez suivre.
En ajoutant les sentiments accompagnant votre « exploit » : satisfaction, légèreté, détente, bien-être, soulagement…
Vous envoyez à votre inconscient les éléments qui vont le mobiliser et fera en sorte qu’il va vous soutenir. Vous allez en faire un allié !


En conclusion

Je vais vous livrer un secret : la motivation, ça se nourrit, ça s’entretient, ça se développe mais pour cela, il est nécessaire avant tout d’agir RÉGULIÈREMENT.
C’est le meilleur moyen pour combattre la procrastination.
Que ce soit en vous installant à votre bureau et vous mettant à rédiger, en vous inscrivant à une activité, en réservant la plage horaire dans votre agenda et en vous donnant les moyens d’y aller, en mettant en place des repas équilibrés et santé,…
Peu importe…
Mettez votre locomotive en marche (le plus dur aura été fait !) et entretenez là !

Certains affirment qu’il faut 21 jours pour acquérir une habitude.
En fait, aucune étude scientifique ne le prouve.
Par contre, les observations tentent à démontrer que cela nécessiterait entre 30 à 66 jours en le faisant régulièrement.
Et si vous interrompiez cet « entrainement », il faudrait recommencer à zéro !
Donc, persévérez durant 2 mois …
Au regard de vos 80 ans de vie, c’est très court ! Et vous aurez gagné !
Alors, je vous souhaite plein de défis, projets, et même de « corvées », pour que vous vous amusiez à vous tester et à mettre en place votre motivation.
À bientôt !
 J. Arbogast
Cet article a été rédigé par Jacqueline Arbogast qui tient
un blog  de développement personnel :
http://jacquelinearbogast.com/relations-saines/
un blog sur la vie au travail : http://jacquelinearbogast.com/vie-au-travail-2/
un blog sur la retraite, ce métier à venir :
http://jacquelinearbogast.com/retraite-avenir-2/
Auteure, coach, conférencière, formatrice, infopreneure, sa mission est d’inspirer le plus de personnes à rebondir et bien vivre leur vie!
Pensez de partager cet article ! Il peut être utile à d’autres! Merci pour eux.
J. Arbogast
pbagnpg@wneobtnfg.pbz
Auteure de :
« Le dico pour des relations saines »
Béliveau éditeur 2014
« Les saboteurs sont parmi nous »
Édition LER 2009
Jacqueline ARBOGAST

pbagnpg@wneobtnfg.pbz
Auteure, coach, conférencière, formatrice, thérapeute

Ma mission est d’inspirer le plus de personnes à rebondir et bien vivre leur vie !

Pensez de partager cet article ! Il peut être utile à d’autres.
Merci d'avance pour eux.

Bénéficiez en tout temps de mes conseils
En suivant mes blogues
  • Le développement personnel

  • Les relations de couple

  • Le bien-être au travail

  • La "retraite-avenir"

À travers mes livres et e-books
  • Le dico pour des relations saines

  • Les saboteurs sont parmi nous

  • Comment combattre la procrastination

  • Pour des relations saines au travail

error: Ce contenu est protégé!

E-book gratuit

 Des techniques concrètes et soutenues par 20 ans d'expériences sur le terrain en tant que coach, conférencière, formatrice agréée et psychothérapeute

Retour haut de page