Connaissez-vous les bienfaits de la reconnaissance ?

Je vous en partage 7

2
1371

Il y a quelques jours, j’ai demandé à quelques personnes de mettre un avis sur ma fiche dans Google. Ce texte leur est dédié !

La reconnaissance couvre des domaines très variés suivant le contexte et le sens qu’on lui donne.

Si je vous parle d’une mission de reconnaissance, nous serons plus dans un domaine militaire.
Si j’évoque un signe de reconnaissance, vous aurez certainement l’image d’un signe distinctif permettant d’identifier quelqu’un ou de se reconnaître mutuellement.

Ce terme est également utilisé en droit (par exemple : une reconnaissance de dette), en marine (reconnaissance d’une côte), en défense (exploration d’un lieu à l’avance), pour les téléphones (la reconnaissance vocale), en informatique (reconnaissance d’un texte par fibre optique), en littérature, en psychologie …

Bref, il est vaste, varié, riche de sens.

Aujourd’hui, j’aimerais vous partager un de ses aspects trop souvent oublié :

le sentiment de gratitude envers quelqu’un


À l’ère de la rapidité, de l’instantanéité, de la performance, prendre le temps

  • de s’arrêter
  • de prêter attention aux autres
  • de repérer ce qui se passe autour de nous, aux actions qui ont été faites et dont nous en avons le bénéfice

c’est souvent une action qu’on oublie, à laquelle nous ne pensons pas, que nous laissons passer « faute de temps », que nous n’estimons pas nécessaire, voire superflue : « Il, elle le sait bien… ».

Quelque fois aussi, nous ne réalisons pas l’importance de ce que nous avons reçu sur l’instant. Cela ne vient que plus tard et nous hésitons à le souligner.
Et cela même si après, nous pouvons ressentir des regrets de ne pas l’avoir exprimée ou de l’avoir fait trop tard.

Et pourtant … pourtant …

Il est bon de prendre conscience que :

  • la reconnaissance permet de souligner l’importance à nos yeux de ce que nous avons reçu.
  • la reconnaissance est une appréciation accompagnée d’un sentiment de contentement pour la personne qui la reçoit.
  • la reconnaissance est un « don », dans le sens où il n’y a aucune obligation chez les personnes qui l’ont manifestée.

Dans le monde du travail, la reconnaissance est reconnue comme un levier de mobilisation puissant.

Chaque personne, quelque soit son niveau d’emploi a des attentes de reconnaissance et malheureusement, c’est loin d’être entré dans les mœurs !
Au Québec, 42 % des personnes éprouvent un manque de reconnaissance.

C’est l’un des premiers facteurs de démotivation des personnes en emploi.
Ce genre de manque peut avoir des répercussions sur la santé physique et mentale allant jusqu’à la détresse.

Selon le type de personnalité qui est la nôtre, ses effets seront d’autant plus accentués.
Par exemple, une personnalité « rêveuse » ressentira moins le manque qu’une personne de type « empathique ». Et dans ce cas, ça peut faire des dégâts énormes.

J’ai souvent reçu dans ma clientèle des personnes dépressives parce qu’elles ne recevaient pas leur dose de reconnaissance suffisante et avait l’impression d’être « inexistante », inutile, d’être un pion, un objet dont on se servait.

C’est d’autant plus regrettable qu’il existe au moins 4 domaines où elle peut s’exprimer :

  • la reconnaissance de la personne
  • la reconnaissance des résultats
  • la reconnaissance de l’effort
  • la reconnaissance de la pratique de travail

Comment manifester notre reconnaissance ?

 Les moyens ne manquent pas et vous avez le choix ! Tant mieux …

1 – La base : dire bonjour

Je ne devrais même pas avoir besoin de le rappeler ! Malheureusement, ce n’est pas si inutile … car c’est encore trop fréquent !

Vous avez en face de vous une personne, pas un robot !

J’imagine que vous avez déjà vécu cette situation du collègue, d’un élève ou d’un membre d’une équipe qui arrive sans même vous saluer… Pas très agréable comme sensation.

Si vous êtes un tant soit peu sensible, vous vous demanderez ce que vous avez fait (ou pas) qui justifie un tel comportement … Alors que dans la majorité des cas, vous n’y êtes pour rien !

2 – Rendre les personnes existantes 

Lorsque j’étais enfant, une de mes sœurs m’a ignorée pendant plusieurs mois. Elle quittait la pièce lorsque j’y entrais, elle ne me répondait pas lorsque je lui parlais, elle ne m’incluait pas dans les jeux … J’avais l’impression d’être un fantôme.


C’est très déstabilisant, votre confiance en vous est mise à l’épreuve, vous doutez de vos capacités, de vos réalisations…

Alors qu’il suffit de :

  • sourire
  • parler aux personnes
  • prendre un peu de temps avec
  • s’intéresser à elles
  • prendre de leurs nouvelles
  • leur témoigner de l’intérêt

C’est un moyen simple d’exprimer sa reconnaissance que cette personne soit là, présente, disponible, fonctionnelle, etc …

3 – Remercier !

Si vous saviez le nombre de fois où je travaille cet aspect de la relation dans mes suivis de couple !

Trop souvent, l’un ou l’autre prend pour acquis ce que l’autre accomplit :

  • Sortir les poubelles
  • Préparer les repas
  • S’occuper des enfants
  • Faire l’épicerie
  • etc

et ne la (le) remercie pas.

Comme cela fait partie de la routine, c’est « normal » … alors pourquoi dire merci ?
Pourquoi faire attention aux petits gestes quotidiens, aux attentions de l’autre ?

Je vous parle des couples, mais c’est valable au travail et dans toutes les sphères de la vie.
Trop souvent nous ignorons tous ces petites actions qui sont indispensables, sans lesquelles ça ne fonctionnerait pas vraiment bien.

Si vous avez envie de relations durables et épanouissantes, je vous invite à prendre l’habitude de remercier les actions de l’autre ! Et si vous désirez découvrir d’autres conseils pour vous aider, pensez à vous procurer Le dico pour les relations saines.

4 – Faire participer

Avez-vous déjà remarqué comment un enfant se sent indispensable lorsqu’on lui propose de nous aider ? Il se sent gonfler d’importance ! Surtout si nous faisons appel à ses compétences !

Eh bien, sachez qu’il en est de même pour les adultes ! Eh oui !

Si vous demandez à une amie de vous préparer un plat qu’elle sait particulièrement faire, à un collègue de vous prêter main forte dans telle réalisation parce que vous lui faîtes confiance, quel beau moyen de le (la) reconnaître !

 

 

5 – Parler des réalisations à l’entourage

Vous avez un employé qui a bien fait son ouvrage, un collègue qui vous a soutenu, un ami qui vous a aidé ?

Parlez-en autour de vous, faites-le savoir !

Évidemment, il ne s’agit pas d’encenser la personne. Vous risqueriez de la mettre (ou les autres) mal à l’aise, de provoquer des jalousies, des rancœurs, de la rivalité

Mais souligner simplement ce que cela vous a apporté, donner les faits, remarquer les efforts de l’autre est une bonne marque de reconnaissance. 

(Pour plus de conseils sur comment : améliorer les relations professionnelles,  n’hésitez pas à télécharger gratuitement mon ebook)

6 – « Liker », mettre un commentaire, partager sur les réseaux sociaux

À l’ère des médias sociaux, c’est très facile d’encourager quelqu’un, de lui montrer sa reconnaissance. Quelques mots suffisent, un émoticon, un partage… des gestes simples mais tellement encourageants ! Ne vous en privez pas, il n’y a pas d’accoutumance !

7 – Donner un avis


Émettre un avis positif sur une personne peut avoir un impact extraordinaire. Cela peut donner « des ailes », re-motiver, rendre la confiance, « booster » cette personne qui vous sera reconnaissante et voudra démontrer que vous avez eu raison !

Comme dit l’expression : « Ça ne coute rien mais ça peut rapporter gros »

 

 

Les bienfaits de la reconnaissance

« Pratiquer la gratitude aiderait à centrer son attention sur le plein (l’abondance), sur les choses heureuses de la vie et à développer des émotions positives. Cette pratique permettrait de faire contrepoids au sentiment de manque qui nous habite bien souvent. 
En effet, quotidiennement, nous sommes préoccupés par ce qui nous manque ou par la peur de manquer de temps, d’argent, de santé, de compétence, d’habiletés, d’énergie; par l’impression ou la certitude de manquer de motivation, de contrôle, de succès, de confiance, d’amour, de reconnaissance. »
Par : Sylvie Robidoux, le 1 décembre 2016.

Je n’aurais pas pu mieux l’exprimer.

Très souvent, je demande à mes clients d’inscrire 3 choses positives par jour dans un carnet.
Le but est non seulement de leur apprendre à voir le positif autour d’eux mais aussi de développer leur gratitude vis à vis de la vie, de leur entourage, de changer leur regard et s’intéresser plus aux autres.

Car la gratitude rend heureux et favorise la santé.

Conclusion 

La reconnaissance est une composante essentielle des relations saines et constitue une manifestation d’intelligence émotionnelle et d’intelligence sociale

« Dans les années à venir, la reconnaissance devra devenir un objectif et non une activité. Quand la personne sentira qu’elle est importante, écoutée, consultée, sollicitée ou influente, le sentiment de reconnaissance sera véritablement satisfait. »

Je terminerais mon texte par 2 points essentiels à mes yeux

  • Si jamais vous n’avez pas encore exprimé votre reconnaissance autour de vous, pas de panique ! Car comme disait ma grand-mère : « Il n’est jamais trop tard pour bien faire ». Alors n’hésitez pas ! Transmettez là. Vous ne risquez rien … si ce n’est des retours positifs ! C’est bon à prendre.
  • Je voudrais ici exprimer toute ma reconnaissance et ma gratitude pour les bons mots, les avis et opinions que vous avez exprimés sur moi. J’en suis profondément touchée et je vous en remercie du fond du cœur !

Sur ce, je vous souhaite beaucoup de reconnaissance de votre entourage et vous, de savoir transmettre votre gratitude !

Découvrir la formation

A lire aussi :

Comment développer sa bienveillance ?

Comment sortir du jugement négatif sur soi et les autres ?

Améliorer les relations professionnelles

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here